Communiqué AGJE27 #201903271

Evreux 27 mars 2019

Après avoir obtenus un lieu dĂ©diĂ© de la part de la Mairie d’Évreux, avec le concours tenace de Mme Leseigneur et l’accord bienveillant de M. le Maire, nous portons Ă  votre connaissance le bilan de notre action citoyenne et bienveillante « Temps de parole ».

Dans un cadre informelle, 3 personnes de la communautĂ© des Gilets Jaunes Ă©broĂŻciens ont privilĂ©giĂ©s la parole et les rencontres thĂ©matique, s’effaçant individuellement au profit du groupe et des expressions individuelles. Cette dĂ©marche Ă  rencontrĂ© un succès tardif nĂ©anmoins positifs, une petite quarantaine d’Ă©broĂŻciens ont fait la dĂ©marche de venir Ă  la rencontre des autres citoyens pour partager, dialoguer, parfois dĂ©poser quelques dolĂ©ances.
L’initiative de proposer des tournages de vidĂ©os, avec accompagnement pour prĂ©parer ce moment singulier, a permis Ă  près d’une dizaine de personne de pouvoir enregistrer leurs revendications, exprimer l’intimitĂ© de leurs choix d’aller au plus près des gilets jaunes et ainsi livrer au public, le sens de leurs engagement. Le succès sur Facebook de ces vidĂ©os tĂ©moigne du besoin de ce genre d’actions (plus de 10.000 vues en date du communiquĂ©)

Les personnes ayant organisĂ©s ce moment de rencontres citoyenne sont heureux de conclure positivement cette pĂ©riode, ils en tirent essentiellement comme conclusion que la mise un disposition d’un espace, d’avoir un lieu identifiable et prĂ©visible dans le temps pour y organiser de manière autonome des rencontres entre gilets jaunes, et Ă©galement, entre gilets-jaunes et citoyens, relève d’une nĂ©cessitĂ© certaine.
Les principaux thèmes qui ont Ă©tĂ© abordĂ©s concernant l’ensemble de la sociĂ©tĂ© :
— Parentalité et enfants handicapés.
— Parents isolés
— RIC et citoyenneté
— Gilets Jaunes et syndicats locaux
— Assemblée citoyenne et Assemblée des Assemblées (type Commercy)

Cette expĂ©rimentation mets en lumière la nĂ©cessitĂ© de repenser le cadre de l’hĂ©bergement d’actions en faveur de citoyens qui ne se reconnaissent pas dans des structures prĂ©-Ă©tablis, qu’il doit pouvoir y avoir un consensus possible entre les nĂ©cessitĂ© structurelles et la prĂ©sence d’individus dĂ©sirant se rencontrer et dĂ©battre pour un moment, dans un cadre paisible et propice aux dĂ©veloppement d’Ă©changes. C’est un exemple parmis d’autres Ă  venir qui permettrais de trouver des voies de rĂ©flexions sur la possibilitĂ© citoyenne d’ĂŞtre en capacitĂ© Ă  occuper, dans un temps donnĂ© et un lieu connu Ă  l’avance, c’est un moyen mis Ă  disposition pour la communautĂ©, par la communautĂ©.

Le rĂ´le des acteurs locaux (hors structure associative, qui relèvent d’autres processus) trouves ici tout son substance, et redonnes un sens dynamique Ă  une citoyennetĂ© dĂ©corrĂ©lĂ© des appareils, institutions et des enjeux de pouvoir locaux ou autres.

La leçon de cette quinzaine citoyenne :
Donner la parole, Ă©couter avec sincĂ©ritĂ© est bienveillance, nĂ©cessite de penser autrement notre prĂ©sent. L’autonomie, cela se conquiert et s’invente au grĂ© des aventures humaines.

communiqué PDF : http://agje27.fr/wp-content/uploads/2019/03/Communiqué-AGJE27-2.pdf

Publié par

AGJE27

favoriser la parole, la responsabilité et l’engagement de chacun dans un processus d’échange démocratique direct.