Bilan Action AGJE27, Temps de parole.

Evreux, le 25 mars 2019

Diffusion libre, modification interdite.

Destinataires : Gilest Jaunes et Citoyens de l’agglo d’Evreux – Eure /
Supports : page Web www.agje27.fr / Gourpes Facebook / Page Facebook agje27 / impression pour distribution sur le Rond Point Speedy le 25/03/2019 après-midi

SujetBilan Action AGJE27, Temps de parole, Evreux du 11 mars 2019 au 24 mars 2019.

Une présence citoyenne de 134H30 dans une salle gracieusement mise à disposition par la marie de Evreux suite à la demande d’un groupe de personne souhaitant permettre d’installer un espace de rencontres, de paroles, lieu ouvert aux gilets jaunes et aux citoyens ébroïciens., dans un esprit bienveillant et inclusif.

Séance ouverte le 24 mars 2019, rendez-vous pris pour 18H, salle D – Halle des Expositions, Evreux.

Résumé des échanges lors du bilan de l’action GJ Évreux 27 en présence de près d’une trentaine de personnes.

L’équipe organisatrice, Nathalie, Jeanne et Pascal ont souhaité remercier celles et ceux qui avaient fait l’effort de participer et de venir les rejoindre dans le cadre de cette action.
L’équipe a tenu à réaffirmer la nature désintéressée de l’aventure AGJE27 « Temps de parole », ayant pour but de permettre une libre parole et un repère quotidien à celles et ceux qui souhaitaient partager leurs revendications et participer à des ateliers thématiques.
Il a également été précisé, une nouvelle fois, que l’action AGJE27 « Temps de parole » n’est pas une structure associative et que la vocation du projet est uniquement la gestion d’un moment dans un cadre responsable et respectueux des institutions.

Prise de parole, vers 18H30.

Jeremy, Stéphane, Sandra et d’autres personnes présentes ont mis l’accent sur les défaillances de communication autant dans les « groupes Facebook » que dans les informations qui ont circulées lors des rassemblements sur les ronds-points.

L’équipe a pris note de cette difficulté, malgré les articles dans la presse locale (Eure Infos, La Dépêche et Paris-Normandie) et le relai quotidien sur les 4 ou 5 principaux groupes FB, d’une page web dédié hors de facebook d’une page dédié via facebook, de nombreuses personnes se sont plaintes de ne pas avoir été informées de ces différentes initiatives, nous le regrettons et prenons en compte ces remarques.

Il est convenu qu’il doit y avoir une réflexion sur les moyens de communiquer de manière plus transversale, si les groupes et la presse locale ont joué leur rôle, la communication en faveur des personnes qui se réunissent sur les RP demande une meilleure prise en compte, soit par l’impression de plannings à remettre ou afficher lors des rassemblements.

Il a été également question des différentes propositions qui ont été faites lors de cette période de parole, entre autres la proposition de tourner des vidéos individuelles, certaines personnes ne comprenant pas le sens de la démarche de donner à chacun un temps de parole qui lui est particulière et intégralement dédié. Cet atelier ayant eu un certain succès et est demandé sur d’autres villes de l’Eure, Pascal étudie la possibilité de proposer cette expérience dans les mêmes conditions.

Les organisateurs ont également tenus à reformuler le fait qu’ils n’ont aucune revendication en lien avec la gestion des Gilets Jaunes de Evreux et son agglo, que le temps qu’ils ont consacré pendant ces deux semaines l’a été au bénéfice exclusif de la communauté des Gilets Jaunes, ils ont également pris soin que dans les espaces qu’ils proposent, chacun soit responsable de lui-même, qu’il n’y ait pas de porte parole (dans ce processus), de personne ayant une valeur supérieure à une autre. Le principe de l’équité et la légitimité reposant sur le respect de tous les participants, cela étant écrit dans la charte imprimée, publiée sur le Web et sur Facebook.
—————————————————

Jeremy B. a souhaité exprimer son refus de reconnaître Gwen comme PP, bien que cela ne soit ni le lieu ni le thème de la rencontre qui avait été clairement commentée avant de commencer ce «bilan de l’action AGJE27 « Temps de parole »», les organisateurs, dans un souci d’apaisement et de bienveillance ont laissé s’exprimer Jeremy B. et son groupe sur les revendications que ceux-ci présentaient. Gwen ayant eu un bref temps de réponse pour permettre d’expliquer sa situation, cette étape devant être close rapidement, Jeremy B. refusant de respecter les règles de bienséance en n’interrompant pas les autres participants, il lui a été proposé de se retirer de la réunion, ce qu’il a fait en compagnie de ses camarades.

Cet aparté clos, les différentes personnes présentes pouvaient à leur tour, exprimer leur point de vue, revendication ou constat au sein de ce groupe (le thème étant consacré à la parole, nous étions dans le rôle de cette action).

Kentin : Il n’y a pas assez d’action concrète à Évreux et lorsque certaines personnes proposent des actions de type filtrage/blocage/tractage/autres, le plus souvent sur les groupes FB il y a des levées de boucliers pour dissuader celles et ceux qui ont envie d’une exposition plus concrète et visible sur le terrain.

Aurélie : Il faut avoir une seule page d’information, y mettre les information, sans discussion (Page Facebook et non groupe…), y mettre au jour le jour les événements.

Kapo : voudrait que cesse définitivement l’opposition entre action de terrain (manifestation et autres) et action citoyenne (plus isolée du terrain ou des manifestations régionales) dans des rencontres ou des AG, la stigmatisation des Gilets Jaunes manifestants lui pèse.

Jeem : fait part de sa déception de ne pas avoir vu beaucoup de GJ venir à la salle (plus d’une bonne quarantaine au total).

Nathalie : propose d’être plus dynamique sur la notion d’unité des citoyens et de faire cesser l’opposition ordinaire entre GJ et autres personnes du peuple français

Sylvie : aurait entendu dire, à entendu, que la gestion des groupes FB est le fruit des divisions qui ont eu lieu à Évreux et regrette que les tenant de ces groupes fassent reposer leurs autorités sur le fait qu’ils sont les gestionnaires de ces groupes, avec comme corolaire la possibilité d’agir, de censurer, de contraindre la parole en fonction de celles et ceux qui auraient leurs faveurs. Elle relève l’iniquité de cette formule multiple de groupes.

Exposé des activitées thèmatiques

Sandra ayant participé au groupe « Dialogue avec les syndicats » nous a fait un bref compte rendu de cette réunion et confirme la nécessité de cette convergence, elle apprécie le fait de pouvoir se réunir dans un lieu identifié et calme pour pouvoir entretenir un dialogue dans le thème qui lui est cher.

Jeanne : a animé l’atelier thématique « Parents isolés », conscient que c’est une population présente au sein de GJ, elle même confrontée à cette problématique. Jeanne constate que le temps pour promouvoir cet atelier et le fait qu’il ait eu lieu le matin en semaine était un facteur défavorisant. Jeanne continue de croire que ces réunions seront utiles, elle demande à avoir plus de temps pour organiser les rencontres et surtout mieux promouvoir l’action afin de toucher plus de monde.

Gwen, venue dans ce moment de bilan sans sa casquette de « porte-parole », a exposé le travail de la réunion « RIC » qui avait été organisée dans le cadre de l’action AGJE27 « Temps de parole ».
Gwen nous fait part d’un certain succès du groupe qu’elle anime depuis plusieurs mois malgré le manque de moyen pour se réunir, une vingtaine de personnes se croisent régulièrement autour de ce thème. Le bilan est positif pour cet atelier qui est heureux d’avoir présenté d’une manière un peu différente cette proposition aux citoyens ébroïciens.
Constat : Mieux informer, mieux former nos participants afin de donner de meilleures infirmations sur le terrain. Tractage et explication du RIC dans les points de forte fréquentation citoyenne sont souhaités.

Nathalie : Atelier « Enfants en situation de handicaps et parentalité ».
Nathalie étant directement concernée par le sujet, elle a pris en charge l’organisation et l’animation de ce premier atelier dédié aux parents avec enfants handicapés, plusieurs personnes sont venues à cette réunion et ont été désireux de pouvoir reconduire cette action et l’amplifier pour que les personnes dans les mêmes situations puissent partager leurs expériences, dialoguer entre eux et organiser de manière régulière des rencontres avec les institutions en charge de leurs enfants. Mme Mme Francine Maragliano (Adjointe au maire. Elue aux personnes en situation d’handicap), dans le respect de la charte, à participé dans un rôle de simple auditeur.

Pascal : a brièvement exposé l’idée de l’assemblée des assemblées, proposant les conclusions de la réunion ayant eu lieu plus tôt dans la journée, à savoir proposer aux GJ et citoyens de l’agglo d’Évreux d’expérimenter la mise en place d’une Ass/Ass pour Évreux, de mettre en place les outils démocratiques et de collecter les thèmes qui seraient souhaités dans ce cadre.
Le besoin d’un lieu et de la régularité du cycle de rencontre est une évidence à mettre en avant.

Vers 19H30, un temps de libre-échange pour tous, de manière croisée et au bon vouloir de chacun a été proposé, à 20H nous avons clos les portes, constatant avec plaisir que ce bilan s’était bien passé, que les choses clairement cadrées et un lieu de rencontre précis favorisaient les initiatives et le sentiment d’être considérés comme des citoyens ordinaires par les instances locales.

Fait au nom du collectif informel « Assemblée Gilets Jaunes Evreux – 27 »
Nathalie, Jeanne, Pascal.

Par le rapporteur, Pascal Beaudru.
Evreux, le 25 mars 2019

Fichier PDF : http://agje27.fr/wp-content/uploads/2019/03/BILAN_ACTION_AGJE27_PDF.pdf 

Publié par

AGJE27

favoriser la parole, la responsabilité et l’engagement de chacun dans un processus d’échange démocratique direct.